Triangles d’or

Raymond Langohr
dimanche 15 avril 2018
popularité : 46%

Du 28 avril au 3 juin 2018
Vernissage le vendredi 27 avril à 18h30
à la Galerie de Wégimont Culture

 Triangles d’or

Longtemps interpellé par la dualité des choses
et de ma propre alchimie, la découvrir, l’admettre et même s’y plaire

mais survient le chiffre 3, sacré chiffre !

un questionnement

le triangle, structure stable, pénétrante

ouverture vers l’espace sans limite.

Le jeu des volumes aussi.

Les éléments ainsi se composent ou se décomposent.

Variations sur ces thèmes :

3 triangles semblables en font 4
dans l’espace ce sont des tétraèdres où 4 font 5

le jeu des volumes et des couleurs
la couleur structure l’espace

il n’y a plus sculpture ou peinture
mais les composantes de l’espace en matières et couleurs
riches de n’être jamais semblables selon le point de vue et la lumière

tranquille, le nombre d’or, aussi riche que son nom :
avec lui 20 triangles deviennent l’icosaèdre
mais, un peu de couleur, et le voici infini…

Raymond Langohr

 Raymond LANGOHR.

Raymond Langohr interpelle par la dualité de ses talents.
Par je ne sais quelle alchimie, il est Ingénieur civil, mais il est aussi, artiste sculpteur.
Le métier d’ingénieur suppose extrême rigueur, grande précision, métier où rien n’est laissé au hasard.
Comme Ingénieur il traite de vastes dossiers complexes concernant la stabilité des bâtiments mais il exerce aussi son talent d’Ingénieur en maîtrisant aussi les techniques spéciales tels le chauffage, la climatisation, la ventilation, les installations électriques etc…

Mais Raymond Langohr sous son nom d’artiste RAY est aussi un sculpteur talentueux. Pendant de nombreuses années, il a suivi les cours de sculpture à l’Académie des Beaux Arts de Verviers.
Il exerce ce talent avec la même rigueur, la même minutie, la même patience infinie, le même souci d’aller jusqu’ au bout. 100 fois, il remet son œuvre sur le métier pour le peaufiner, l’améliorer, lui donner la forme qu’il a imaginé, le rendre presque vivant.

Il a beaucoup travaillé le bronze,
Il a travaillé le bois.
Il travaille et maîtrise la pierre, la pierre calcaire
Il est en perpétuelle recherche concernant l’expression artistique dans l‘espace
Quand un sculpteur découvre une pierre, il voit avec une grande intensité et précision la forme définitive qu’il va lui donner.

Actuellement, il étudie le tétraèdre soit la pyramide, volume d’une extrême stabilité. Mais Raymond rend ce volume très fragile en le posant sur la pointe, sur une arête, en le découpant suivant des règles qu’il s’impose. Ce volume, il le découpe en créant d’autres pyramides. Magnifique jeu de pleins et de vides qui captent la lumière. Ces œuvres nous apparaissent comme jeu d’une belle harmonie de volume et de couleur.

Henri Teller


Les manifestations sont organisées par l’asbl Wégimont Culture,
avec le soutien du Service culture de la Province de Liège
et en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La Galerie de Wégimont est située sur le parking bas du Domaine provincial
Chaussée de Wégimont, 76 -4630 – Soumagne
Gsm : 0477 38 98 35
- e-mail : info@wegimontculture.be
Visites les samedis et dimanches de 14 à 18 heures et sur rendez-vous


Navigation