Jamel Barbach

jeudi 10 mars 2016
popularité : 100%

Jamel Barbach

«  Pour Jamel Barbach, tout est prétexte à la peinture. Avec humour, il s’appuie sur des images improbables qui finalement ne font que souligner la forte présence du désir de peindre et d’exister. Le caractère futile des sujets aboutit à un résultat pictural qui, lui, n’a rien de futile.
Le prétexte à peindre parait dérisoire et semble pourtant nous mener à une plénitude jouissive, une alchimie où le ridicule deviendrait spirituel.
 »

André Dellaleau

À mon sens, c’est la peinture qui devient le sujet et paradoxalement, l’image utilisée n’est que le support. Elle est une ligne directrice dont il faut s’éloigner dès que l’on s’en approche de trop près. C’est le travail de série qui permet de s’en écarter, de se remettre en question avec, à chaque fois, un regard nouveau et une lecture différente.
La peinture me permet de m’exprimer, de m’extérioriser physiquement et spirituellement. « Le prétexte à peindre parait dérisoire et semble pourtant nous mener à une plénitude jouissive, une alchimie où le ridicule deviendrait spirituel ». Ce passage résume, à lui seul, l’essence de mon travail. Je me considère comme un amoureux de la peinture, cette peinture qui nous parle, nous transcende, nous fait voyager et même, parfois, rire.

J.B.