Dessins d’étudiants

de l’esa Saint-Luc Liège
mardi 27 mai 2014
popularité : 39%

Du dimanche 22 juin à la mi-septembre 2014 à l’espace Churchill rue du Mouton Blanc à Liège (à côté de la place Cathédrale).

Regarder les yeux ouverts, c’est réfléchir d’une certaine façon ; regarder les yeux fermés, c’est réfléchir d’une autre façon. La première répond d’une demande ; la seconde d’un besoin ...

Le cours de Dessin et moyens d’expression est un cours transversal dans le cursus des étudiants, toutes options confondues excepté pour la photographie – comprenne qui pourra. Toutes et tous seront amenés à le croiser durant les trois première bac, tous et toutes devront observer et exprimer par le dessin. C’est un cours général à l’esa comme le sont ceux de français et de gymnastique au primaire et au secondaire.

Maya Reix, sans titre, brou de noix et encre de Chine sur papier, 70x100 cm, 2013.

C’est un cours hors du commun qui recèle en son sein deux ventricules inséparables : le dessin d’observation (appelé aussi le croquis) et le dessin d’expression. Ce cours est particulier par le simple fait qu’il investigue deux champs essentiels : regarder les yeux ouverts et regarder les yeux fermés. Observer la forme extérieure des choses (l’enveloppe, l’écorce) et la transcrire sur une feuille, observer son émoi sa sensibilité (le dedans, le magma) et l’exprimer sur une feuille. Deux projets pédagogiques très différents pour un même cours.

Le dessin d’observation ne s’expose généralement pas dans les galeries ou dans les musées, il est une étape d’un processus de création, il est en transit le plus souvent, il prépare un dessin d’expression par exemple, ou il détermine les premiers contours d’un projet d’architecture d’intérieur, de design, de peinture, de sculpture… C’est essentiellement une prise de note, il matérialise une idée, il fixe un concept.

Léa Chauffoureau, sans titre, posca sur peau, 2014.

Le dessin d’expression, par contre, est une finalité en soi. Son objectif est de s’exposer sur les cimaises d’une galerie, dans les pages d’un livre. Il est né pour révéler ! Il est un moment, une intuition. Sa caractéristique principale et inaliénable est la liberté (d’expression). La seule consigne qui a accompagné nos étudiants tout au long de l’année était de produire un dessin. Aucun thème, aucune limitation de format ni de technique : réaliser un dessin, ou plusieurs, c’est selon.

Regarder les yeux ouverts, c’est réfléchir d’une certaine façon ; regarder les yeux fermés, c’est réfléchir d’une autre façon. La première répond d’une demande ; la seconde d’un besoin, deux savoirs différents et totalement complémentaires pour accompagner un(e) jeune à « se fabriquer » artiste. C’est à ce besoin que Rainer Maria Rilke fait allusion lorsqu’il écrit dans Lettres à un jeune poète (Seuil, Paris, 1972) : « Une œuvre d’art est bonne lorsqu’elle est née d’une nécessité ». C’est à cette « urgence » que nous vous proposons de participer.
Alain Maes


Une organisation de la Galerie de Wégimont.
Renseignements 0477 38 98 35
info@wegimontculture.be
Exposition accessible pendant les heures d’ouverture du cinéma, tous les jours de 14 à 24 heures, les week-ends et fériés de 12 à 24 heures


Navigation

Articles de la rubrique