Olivier Pé

mardi 4 novembre 2008
popularité : 39%

Troubles

Vernissage le vendredi 14 novembre de 18 à 21 heures

Du 14 novembre au 14 décembre 2008

Cette exposition, au cours de laquelle Olivier Pé s’interroge sur la pratique de l’art, les conditions qui la motivent, sa nécessité dans le monde actuel, sera accompagnée d’une publication comportant plusieurs textes de l’artiste.

À perte de vue (Extrait)

J’ai tendance à penser que l’élan qui nous traverse et nous projette, tel une échappée
ou une digression sans fin, finit par tout remettre en question et par être l’hôte unique
de nos pensées. C’est l’orchestre qui s’accorde en permanence, ce n’est pas l’enfant
mais le lit des ébats, et sa mélodie indisciplinée qui t’emporte.
La réalisation d’une oeuvre relève moins du métier que d’un troublant état de
conscience et de son cortège d’interrogations. Parce qu’il s’agit de plonger au coeur
d’une béance, d’un lieu obscur, non défini voire chaotique d’où l’on voudrait dégager
des horizons et tracer des perspectives jubilatoires – c’est être au seuil d’un égarement,
face à l’inconnu. C’est pourquoi selon moi il revient à la conjugaison des nerfs
et de l’intuition d’en explorer ou d’en dégager le sens qui est une poétique, plus qu’à
une raison de marbre ou une science de bibliothèque, et ce par delà les bornes de
l’utilité et bien souvent du sens commun.

Olivier Pé.