Lucio Passerini, Dal Bianco al Nero

dimanche 4 janvier 2009
popularité : 49%

Du 9 janvier au 8 février 2009

Vernissage le vendredi 9 janvier de 18 à 21 heures

L’exposition est accessible les samedis et dimanches de 14 à 18 heures,
ainsi que sur rendez-vous au 0477 38 98 35

L’exposition Lucio Passerini se prolonge au musée d’Ansembourg à Liège, où seront présentés les ouvrages des Edizioni del Buon Tempo, réalisées et illustrées par l’artiste.

Lucio Passerini. Alias. Linogravure, 106x78 cm, 2007

Originaire de Novara, Lucio Passerini vit depuis de nombreuses années à Milan, où il se consacre à l’estampe, à la typographie et à l’édition d’art. Ses œuvres, réalisées exclusivement en xylographie ou linogravure, dont il exploite au plus haut point les qualités expressives, sont comme les pages d’une écriture imaginaire, où un fin réseau serré de traits noirs entre en dialogue avec le blanc du papier, en une sorte d’interrogation permanente sur le plein et le vide.
A l’écriture imaginaire du plasticien s’est jointe l’écriture réelle du poète : en créant, en 1982, les Edizioni del Buon Tempo, Lucio Passerini a cherché à réaliser un mariage, une fusion entre image et texte. De nombreux poètes et écrivains, italiens ou non, lui ont donné des textes qu’il a mis en forme et en images selon des formules éditoriales originales : livre triptyque, livre accordéon, …, toujours tirés en un nombre restreint d’exemplaires.
Pour sa première exposition en Belgique, Lucio Passerini montrera son travail en deux endroits : la gravure à la galerie de Wégimont, et les livres au musée d’Ansembourg à Liège, où il sera associé, comme à Wégimont, à un autre éditeur, liégeois celui-là – Tétras Lyre – qui poursuit ici depuis vingt ans un travail sur l’image et le mot qui, étrangement, présente des analogies évidentes avec celui de Passerini : même conception du rapport mot-image, même recherche sur le livre en tant qu’objet.